top of page

La fatigue hygrale, ce nouveau mal


Aujoud’hui nous allons aborder un sujet très peu connu. Vous me connaissez : j'adore me renseigner pour vous apporter chaque jour un peu plus de connaissances beauté. J'ai remarqué que beaucoup de nos clientes se plaignent d'avoir un cheveu mou, cassant, une boucle qui n'est plus définie et ce, sans que le cheveu soit sensibilisé.


Après quelques recherches, j'ai compris ce qui se passait : le cheveu, lui aussi, peut être fatigué.


fatigue hygrale Maroc

En effet, l'exposition à l'humidité peut avoir des effets sur les cheveux, en particulier lorsqu'ils sont naturellement bouclés ou frisés. Lorsque les cheveux absorbent l'humidité de l'air, ils peuvent gonfler, s'étirer et se friser davantage, ce qui peut entraîner des frisottis et rendre les cheveux plus difficiles à coiffer. Pour bien comprendre, rappelons nous que le cheveu est poreux. Comme une éponge, il est capable d’absorber l’eau, jusqu’à 45% de son poids même ! Il fonctionne aussi comme un élastique : il se contracte puis se relâche, s’étirant de plus en plus.


Pour faire simple, la fatigue hygrale, c’est un excès d’hydratation.

Si on veut donner une définition plus précise, c’est une altération de la fibre capillaire, causée par un mouvement renouvelé et prolongé de tension et de détente, entraîné par une sur exposition à l’eau.


Les signes ne trompent pas en général et le tableau n’est pas reluisant: les cheveux sont mous, fragiles, cassants, secs, ternes et sans forme. Les boucles ne sont pas bien rebondies, voir même mal définies, les frisottis sont nombreux et on a bien du mal à se coiffer !

De plus, l'humidité peut favoriser la croissance de champignons et de bactéries sur le cuir chevelu, ce qui peut entraîner des problèmes tels que des pellicules ou des démangeaisons.


5 conseils pour lutter contre la fatigue hygrale



ON CHOUCHOUTE SA CRINIÈRE

Pour minimiser les effets de l'humidité sur les cheveux, il est recommandé d'utiliser des produits capillaires qui aident à protéger les cheveux de l'humidité, tels que les sprays anti-frisottis ou les produits lissants.




Miser sur les soins protéinés

La structure du cheveu est mise à mal avec la fatigue hygrale. Il est donc nécessaire de la réparer avec des protéines, l’élément le plus important du cheveu.

Le soin va colmater les brèches et former une gaine autour de la fibre capillaire qui la protègera des agressions extérieures. Dans le cas de la fatigue hygrale, on opte plutôt pour des protéines hydrolisées, c’est à dire dont les molécules ont étés fragmentées pour traverser la fibre capillaire, c’est ce qui sera le plus efficace.

Les protéines de soie, de riz et de blé sont les plus répandues. Là encore, on reste dans la mesure : un masque protéiné toutes les deux semaines, c’est tout à fait suffisant, une overdose de protéines aurait un effet contre-productif. Le top dans cette catégorie? le Soin Tokio Inkarami que nous travaillons depuis des années maintenant dans nos salons et que nous maitrisons à la perfection.

A la maison, on peut opter pour le masque ultra protéines à appliquer soi même :



Adopter LES HUILES VÉGÉTALES

On le sait : l’huile VÉGÉTALE est un véritable élixir qui résout pas mal de problématiques cheveux, dont la fatigue hygrale !

Appliquée avant un shampoing, l’huile d'argan par exemple permet d’imperméabiliser le cheveu, elle va empêcher la tige capillaire d’absorber trop d’eau. C’est une sorte de bouclier !




Préférer une serviette en microfibres

Quand les cheveux souffrent de fatigue hygrale, on les laisse de préférence sécher à l’air libre car le sèche-cheveux provoque une agression de plus en les forçant au mouvement contraction-relâchement trop rapidement.

Bien entendu, on ne les laisse pas détrempés et on les essore afin de retirer un maximum d’humidité. Pour cela, l’option la plus douce et la plus respectueuse, c’est d’utiliser une serviette en micro-fibres qui crée moins de frictions que la serviette éponge (et du coup moins de casse !)

Si vous êtes vraiment pressée, ok pour le sèche-cheveux… mais à basse température !


Rincer au vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est un remède efficace, en raison de son PH faible, pour pallier à la fatigue hygrale des cheveux.

Le pH du cheveu et du vinaigre de cidre sont très proches, autour de 5 alors que l’eau est à 7. En rinçant ses cheveux au vinaigre de cidre, cela contribue à rétablir l’équilibre du cheveu et aux écailles de se resserrer.

Le bon geste : on dilue un volume de vinaigre de cidre dans 10 fois son volume d’eau et l’on s’en sert de dernière eau de rinçage.


Besoin d'un diagnostic personnalisé ? d'un vrai coup de boost ? Prends rdv dans l'un de nos salons.


169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page